[MonstersRace19] Round#2 Le Pech by g1tox

Le Pechereau !
L’une des manches que je préfère, malgré mes éternels mauvais résultats…
Cette épreuve, c’est vraiment la colonie, le moment de détente entre potes !

Mon réel coéquipier étant d’obligation familial, je me suis dégoté un p’tit vieux pour le remplacer.
Américain ! 2 pilotes, 4 motos, 1 camion + remorque, 2 frigos, plus de 10m de tonnelles, … Bref, on va être bien.
Arrivé vendredi midi pour la brasserie d’avant match en petit comité, suivi des courses et de l’arrivée sur place. Le soleil et la chaleur nous accompagne dans notre installation #SaleTempsPourLesGros
Le soir => #LeVendrediCestPermis – #CoucheLeToude => la fatigue m’assaille vers 00h00 mais sans matelas la nuit est moins studieuse…

Samedi, c’est la brise matinale qui nous réveille ! Courir dans tous les sens pour maintenir les tonnelles, sangler, tout ça tout ça. #CricaChocTime, « CT », mécanique sur le 11 de Dono, briefing MR , déjeuner, et run. Peu de repos, tout s’enchaine pas trop mal. MR, OMR et wheeling. De ces 3 catégories, aucune ne me permets de briller. Moins performant en réaction que l’année dernière, j’ai quand même l’impression que le r1 est plus compétitif avec le « nouveau » moteur. Son pneu rose a fait son petit effet. Pour l’open, la meule, avec les tétines, et son moteur légendairement hors compétition, ne m’offrent aucune chance de me démarquer (mais je m’en doutais). Pour les wheeling, la nouvelle position (cales pieds) et la boite inversée m’ont déstabilisé… Je tente des trucs… Le shifter est officiellement un plus dans ce domaine (surtout pour les P4 dans ce domaine => moi), J’arrive (des fois) à passer des vitesses, mais trop pour aller au bout sans reposer. Les runs s’enchainent et je les espaces d’une petite baignade de « remise en forme ». Après 4 boucles (12 runs) => 18 heures, l’OpenMonsterShow. Le deal, tous les pilote MR comme à l’école et tu vends ton bordel en 3mins. Je comprends vite qu’il faut parler fort et les tenir en haleine. Mon tour : j’entame sur une punchline à pleine voix avant de dégueuler mon flow de modifs. Il y en a beaucoup, tu en oublis, on te presse, je me vois sortir sans répondre aux questions. Un poil déçu de ma prestation car pas mal oublié de petits détails, mais l’exercice est marrant ! Un énorme apéro / bouf s’en suit (Merci Steam et Charlie) => #VendrediCestPermis #AuPechYaPasDeSamedi #CoucheLeToude

Dimanche, c’est le jour de guerre ! #CricaChocTime ! Il commence par une dernière qualif ou Cranb et moi-même échangerons nos OMR Bike. Un moment très intéressant et marrant ! C’est l’heure ! Erwan sera mon premier adversaire ! Ayant séché le brief du matin, Je le «dés»informe : Les feux c’est plus les 3 oranges + le vert mais, orange, orange, orange, vert ! Le doute s’installe en lui 😛, il me questionne, me demande de confirmer, le mec de la FFM rentre dans mon jeu ! Du grand Mendes ! Je ferais tomber le voile quelques secondes avant l’engagement (hahaha), apparemment pas déstabilisé par ma connerie, je gagnerais ce run pour tomber sur Vulco en 8ème (le vainqueur ! (c’est important (surtout pour mon égo !))). C’est sans aucun doute sur la fin que j’ai entamé ce run… J’ai bien essayé de pipoter sur un problème de sélecteur, sans aucun effet… Volcu, avant de m’écraser, me gratifiera de son seul burn du weekend (Merci !). En OMR, ce n’est autre que mon coéquipier du weekend qui mettra fin à ma courte participation en walkingbike. Fatigué et n’ayant bouclé aucun run wheeling (et cela depuis 4ans), j’ai mis fin à ces runs pour préserver l’homme et la machine !

La défaite de cranb sur le prochain run nous ouvrira les porte d’une glace à l’italienne salvatrice.
Suivi de : Matage des potes, rangement, repos, matage, burn, rangement, podium, rangement, départ, Macdo, route, route, route, nuit, déchargement, route, dodo.

MR (r1) => Run : 13/19 – MonsterShow : 11/19
OMR (seven) => Run : 20/21 – MonsterShow : 4/21

Merci à Yanik et Maman, à Run Cap Sud Officiel, aux sponsors, à mon coéquipier du moment, aux mecs du forum qui passent le pas, à Charlie et Steam, à Denis pour l’offrande du burn et à ma petite femme que j’ai abandonné.
Et bisous au vrai coéquipier.
Kisscouille.
Point à la ligne
Stop

#CoucheLeToude
#PainDeMie
#Lourd
#SixtyNine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *