[MonstersRace16] Round#2 Pau by g1tox

La mer et les poissons!

On allait dans le sud! Pour nous c’était chaleur, soleil, plage, baignade… Ouai ouai ouai… Hum… On avait à moitié tort… On s’est baignés!


Arrivé le mercredi soir après 8 bonnes heures de route, c’est Marion et Zangief qui nous offre une alternative au camping sauvage devant le circuit. Et on les en remercie 😉😚

Processed with MOLDIV

Jeudi à l’aube, 6h45, on bouge! La maison dort mais on aimerait rouler dès le matin… Oui oui oui… C’était sans compter le déluge matinal… La mer et les poissons sur le pare-brise… Plan B installation tranquille pour le matin.
L’après-midi le soleil est là, la piste est sèche, à l’attaque! S’enchaîneront 4 sessions de 20 minutes qui me permettront de découvrir le circuit! Les chronos baissent assez vite, et au vue de la tête décomposée des pilotes monsters déjà sur place, je suis dans la compétition! La journée se termine en 1.34.5 régule et 1.33.5 en pointe.
Place au repos et aux bons moments partagés en MonstersFamily!

Vendredi, le réveil est dur! Le corps souffre… Les sessions d’hier et la soirée par-dessus me pèsent… ça sera donc repos le matin.
L’après-midi c’est guère mieux, mais faut rouler! Cela sera 3 sessions de 20mins. Je roule clairement moins fort que la veille, je travaille donc les trajs et la position sur la moto. Je prends petit à petit mes repères. La journée se terminera en 1.35.00 régul.
C’est reparti pour une soirée de plus. La famille est quasi au complet! On délire bien… Mais un orage digne de ce nom va nous calmer 😒 10 bonnes minutes à se cramponner aux tonnelles pour limiter la casse… Tellement de pluie que cela finira en douche improvisée! Mais outre le fait de nous coucher mouiller, cela a amené une autre problématique… La stratégie des pneumatiques…

Qualifs
Samedi…  C’est le grand jour ! Levé torse bombé, j’ai l’impression de partir en guerre ^_^ Le bitume est humide mais pas mouillé… il semblerait que la première épreuve se roule en pneu sec ! Je lustre mes Avon, je pose les couves et je me prépare mentalement pour les qualifs : « haaaaaaaaaaaaaaaa» voilà…
10h45 on y va ! La stratégie est simple : un tour de chauffe, un tour à donf et je rentre… ouai ouai ouai… hum… ba ça bouchonne, on est quelques un et pas moyen de me trouver une fenêtre… Je fais joujou avec Fireblade, mais sur l’alfano je suis loin de mes meilleurs chronos. Au bout de 8 tours je passe devant lui et je m’arrache un peu ! ENFIN ! Premier chrono ! Je décide de remettre le couvert sur un suivant et OP le score qui s’affiche me suffira je sors sur un « 1:35.735 » ce qui m’offre l’étonnante 4ème place ! Je pars me reposer un peu 😉

Course de côte À 11h30 tout le monde commence déjà à bouger. On est appelé au combat ! Sur la pré-grille la pression monte… l’orga est un peu pommée… un coup on fait un tour de chauffe et on part de la ligne de départ, l’autre coup on doit pousser les meules à pince pour se placer derrière la ligne… ça stagne, j’ai la pression… après négociation, on a le droit au tour de chauffe ! Ouf !
Tour de chauffe standard et départ par rapport au classement des qualifs je pars 4ème !
Mon tour vient, le démarrage est progressif mais très vite je me loge sur la roue arrière (pour mon plus grand plaisir et celui du public) je tire fond de première et passe une partie de la 2 avant de reposer et de me jeter dans le pif-paf. Là, trou noir… l’extinction du cerveau… je me souviens passer la ligne avec un sentiment de trop peu et le tout sans grande satisfaction.
Les résultats se feront attendre, nous aurons même le temps d’entamer le MonsterShow et de casser un bout de gras ! Mais le moment tant attendu arrive => Et là, surprise, 4ème ,une fois de plus. Le tout avec un temps de « 1:23.577 » plutôt fier le garenne.
Le début d’après-midi  se passera sous le soleil et on se perdra même à faire une petite sieste 😛

Le relais Alors oui, je suis avec Youmi. Tout nouveau, il fout déjà les jetons à masse de pilote. Stunteur il est clairement un pilote avec des compétences, preuve en est sa 3ème place en Qualif et course de côte. Clairement avec un binôme 3ème et 4ème on a la (1ère) pression sur les épaules… Mais le temps est très incertain… la pluie devrait déjà être là… mais rien… on décide de partir en sec, on a la (2ème) pression. Il n’est pas loin de 17h et c’est l’heure d’en découdre ! Le groupe « lent » (donc moi) commence, pendant que le groupe rapide sera positionné en pit lane pour attendre la sortie du binôme.
Plusieurs points à préciser :

  • Des carénés nous accompagnent (et sont (bien entendu) en retard en pré-grille et les nuages approches !!!)
  • Le déroulement du relais est (simple) : je rentre en pit lane, youmi me béquille, je le débéquille ET… Je le pousse… oui oui oui… Il n’a pas de démarreur.

Après une attente interminable des carénés, on part en position ! Mise en position qui s’éternise un peu aussi il faut le dire (Cf : souvenir de la dame qui tentait tant bien que mal de tenir son drapeau rouge). Tout le monde dégage le tour de chauffe va démarrer !
On y va ! Pour le sport, je pars sur un bon gros wheel des familles histoire de bien poser les bases, je clôt le tour et me remets en position prêt à en découdre ! Le drapeau rouge s’efface… les feux rouges s’allument… Les moteurs vrombissent…
GAAAZZZZZZ . Je suis dans un bon rythme, mais à peine le pif paf passé… Drapeau rouge ? WHATTTTTTTT !?! Je ne comprends pas comment c’est possible… au 1/3 du circuit je distingue les secours sur la ligne de départ… je commence à comprendre… et je ne suis pas rassuré… On clôt le tour en sortant direct en pit lane, le tout en passant tout près de ce qui semble être un carnage… Pourvu que tout le monde aille bien… Après quelques questions, il semblerait qu’un caréné est calé au départ et que malgré son levage de bras, il se soit fait rentré dedans au final, 3 moto (carénées) au sol… 2 hommes à terre… Le plaisir d’il y a 10minutes est parti… la pluie commence à tomber… l’épreuve est décalée au lendemain… on nous demande de remonter…
La soirée s’entame mal… Mais le staff rassemble la famille autour d’un apéro commun et doucement on passe outre cet évènement en se perdant dans nos délires habituels

Le relais (BIS) Hier certains hésitait à changer leurs pneus en avance… en effet, la pluie était sur le bon de commande… Mais dans le doute, ils les ont laissé (sauf 2-3)… erreur… Dès 2h du mat, la pluie couinait sur la tente… histoire de bien te rappeler que dans les prochaines heures, en plus de mal dormir, tu devras changer ta gomme en express !
6h45… j’en peu plus je me lève pour entamer mon changement de gomme… mon coéquipier me suis dans l’initiative ! Entre le réveil, le début de mécanique, l’aide pour ceux qui doivent faire sauter leurs gommes… il est 8h et dans 10minutes faut être en bas… je ne suis pas habillé et je termine le montage de jante arrière du SV1000 de PingouiN (gros Jésus). Tant bien que mal on y sera à l’heure… Mais une fois de plus… les carénés se feront désirer !
Enfin on rentre sur piste. Tour de placement, départ pour le tour de chauffe, wheeling et bouclage du tour, le tout un peu comme une mécanique bien rodée (cf : la pub de Zidane et ses chaussettes). On omettra le caréné qui a chuté sans dommage sur le premier gauche et qui restera tout le long de la course derrière la barrière.
Les choses sérieuses commencent ! Le drapeau sort du tracé… les feux rouges s’illumine… la pression monte… les moteurs vrombissent… les feux s’éteignent
GAZZZZZZ. Premier des lents, un pack de carénés est devant moi, et l’objectif est simple… garder le rythme ! Je colle le pack qui se disloquera quelques virages plus loin. Mais, un caréné est toujours dans mon viseur ! Et clairement c’est l’objectif du jour. Les tours s’enchainent et je me donne. Je ne le lâche pas ! Clairement je suis à l’aise et me sent en sécurité. Il semble se fatiguer au fur et à mesure des tours. 10ème tour je suis dans sa roue, mais la fenêtre pour les changements s’ouvrent… Tous les pilote MonstersRace font le changement… je suis le seule lent du groupe ! Au 11 ème  tour je suis devant le caréné et je sors la patte dans la ligne droite. 12ème tour, je sors, je me glisse à côté de Youmi, il me béquille, je le débéquille, je pousse sur 3 pas et BAMMMM la meule démarre, à lui de jouer !
Il a une conduite très déhanché, cela correspond bien avec une conduite sur piste mouillée. Dès son première tour, sont confort est flagrant, ça sent bon ! Il bouclera ses tours sans encombre avec un rythme hallucinant. Le doute entre le binôme cube/pingouin et Youmi/g1tox est là… mais très vite les scores tombent ! Youmi et moi-même nous nous offrons une belle 1ère place !
On part petit déjeuner fier comme des coqs !
La dernière épreuve du weekend arrive !

Le Sprint 12h00… ça faisait presque 1heure qu’on se demandait si on laissait les pneus pluie… la piste était sèche et une fois de plus la pluie devait déjà être là… BAM ! Grosse rincée afin de dissiper tous les doutes sur le choix de gommes.
On descend en pré-grille et je suis serein. Serein car je sais que dans tous les cas, je peux difficilement faire mieux que 4ème et du coup, finir 4ème sur le weekend.
Train train quotidien sur le tour de placement et le tour de chauffe (wheeling compris). Le red flag, tralala, les feux, tralala et BAMMM… départ de merde… Rémi et Dom en profite ! au pif-paf je suis 6ème… Rémi est énervé il roule fort, très fort. Irrattrapable pour moi, je double rapidement dom et garde papy fred en mire ! Je suis 5ème…  un combat interne se crée en moi… forcer au risque de me bucher ou laisser couler et assurer ma 4ème place au général. C’était sans compter sur le total dévouement de Youmi qui a laissé des plumes dans son combat avec Rémi. Il chuté à mi-course… navré pour lui, et espérant qu’il ne s’est pas blessé, je poursuis en restant sur une stratégie souple (ouai ouai… j’ai les pétoches). En effet, il vient de m’offrir une 4ème place sur la course, mais pire, il m’ouvre les portes du podium !
La course prend fin. On s’entre félicite, cela sonne la fin du weekend ! Youmi remonte, l’homme écorché, la moto aussi, ils devraient être tous deux remis pour le pech, OUF !
On commence doucement à remballer… sous la pluie… dure…

Lors d’une vague éclaircie les résultats tombent :
Qualif : 4ème
Côte : 4ème
Relais : 1ER
Sprint : 4ème
Ce qui fait une belle 3ème place pour le défi Pau Arnos, ma première depuis mes débuts. Nul doute que l’entrainement auprès de roulagepiste.fr et du team motostand endurance a payé !

Le MonsterShow est presque une surprise : 9ème ! Le moto est stock, clairement la peinture fait son effet, et ce n’est pas pour me déplaire ! Je grimpe donc doucement dans le classement général, jusqu’à la 6ème place !
Il faut que j’essaye de tenir la barre. Je pourrais difficilement aller plus haut avec des notes comme ça au MonsterShow mais je peux maintenir le CAP.
Prochaine épreuve => départ/arrêté au péchereau début juillet
D’ici là je vais me remettre de ces soirée et de l’émotion 😛

Je tenais à remercier ma petite dame, ma famille et mes amis pour leur soutien. Le staff MonstersRace, de perpétuer avec brillo cette compétition qui, il y a quelques temps, animait encore mes rêves. 

Pour finir, merci aux sponsors qui nous accompagnent :

  • Roulagepiste.fr (ainsi que le team motostand endurance) Pour cette énorme monté en compétence qui paye !
  • Avon pour ses pneus (3d Ultra Xtreme) qui nous offrent plaisir et sécurité
  • Kiwi pour le confort de leur casques
  • ShogunMoto pour leur soutien technique
  • 16000tours et le garage LeBeguec Moto pour leurs conseils et aide mécanique ainsi que leur soutien amical

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *