[MonstersRace21] Round #1 Haute Saintonge

Vendredi, rendez vous au box de PingouiN, on charge, on chope un sandwich, on prend la route. On arrive au circuit, on s’installe, apéro, bla-bla, limonade !

En place


Samedi, après 5 longues heures de sommeil on monte à l’administratif pour la journée de roulage. Briefing et on part rouler. G1tox a déjà roulé ici en 2015 en BKing (et en GSXR). PingouiN à aussi roulé, mais sous la table… Test de la dernière modif du SV (débridage des 3 premiers rapports et -1 dent au PSB) et apprentissage du tracé. Euh, ça fait peur la cassure au bout de la ligne droite des stands, non !? Réglages de l’amortisseur pour moins faire travailler le pneu arrière et on y retourne. Le R1 fonctionne correctement, merci Ronan pour le clapet ! La moto reste contrôlable, ne chauffe pas trop en matinée, plus en aprem… G1tox prend doucement confiance sur l’angle mais appréhende toujours les sorties de virages.
On monte les équipements au CT, ça passe crème. A l’occasion d’un drapeau rouge pendant une session, on passe les motos au CT, on sert les fesses pour le R1, mais il passe le CT haut la main !
En fin de journée, briefing pour la demi journée du dimanche ! Drapeaux, procédure de départ, l’accélérateur c’est à droite… Apéro raisonné, limonade, on se couche tôt ! Il est même pas 1h du mat… Mais on sait qu’on va devoir enchaîner.

Mate le MonstersShow comme il est beau
Proche de la perfection
Les deux plus belles au premier plan !


Dimanche, on se lève, on part à la qualif. Coté G1tox, tout roule ! Il sortira au bout de 12mins pour respirer avant de re-rentrer au cul de Guillaume pour s’en servir de lièvre. De temps en temps PingouiN se retrouve un peu bouché en virage, pertes de temps. Il fait deux pauses et essaye de ne pas couper trop tôt sur le passage en aveugle en fond de 4 au bout de la ligne droite des stands. G1tox se qualifie 9ème, PingouiN 17. On est une dizaine dans la même seconde. On passe boire un verre d’eau et il faut remonter pour la première course ! On ne connaît pas leur secret mais certains ont trouvés le moyen de se sortir les doigts du cul, PingouiN n’arrive pas à suivre. Physiquement il n’est pas au niveau pour suivre des gars avec qui il devrait batailler même si jusqu’à mi course y a BASTON avec 20cts et Zangief. Par bonté, PingouiN les laissera partir devant. Maintenant, faut tenir pour ne pas se faire doubler. En fin de course il arrive à dépasser JeanKrik et son CBRRRrrrrrrr 2020.
De son côté, G1tox a réussi à gérer son départ. Mais au bout de quelques tours il sera rattrapé par un groupe de 3-4 pilotes et passera 12ème. Mais le physique allant, il est resté régulier la ou ce groupe a craqué. Il a donc récupéré sa place !

Prêts pour la récré !


On rentre au paddock, mais il faut repartir quasi aussitôt. Sur le chemin G1tox constate que sont ventilateur de radiateur d’eau ne tourne plus… Angoisse naissante sur la température de la machine… Il prend quand même le départ tout en surveillant cela. Ce défaut et la fatigue des 2 premières sessions l’amènent à baisser de rythme. Néanmoins, il n’a quand même rien lâché face Erwan et Pepett.
Sur la seconde course PingouiN va devoir gérer l’effort. Départ, baston dans le paquet, faire les freins à tout le monde à l’épingle, tenir. Une bataille s’engage avec Perch, mais il ne le sait pas encore. Lors du dépassement des retardataires, PingouiN perd un peu de temps et il faut profiter de freiner plus tard à l’épingle et d’être plus rapide dans la partie sinueuse. Lorsque JeanKrik assure le spectacle en fonçant dans les pneus et faisant une belle pirouette, Perch ne regarde pas, PingouiN si…  Erreur de la part du pilote de l’Aprilia, il ne profite pas du paysage ! Après quelques tours d’observation, l’attaque est lancée au freinage de l’épingle. Se mettre à l’inter, pousser l’autre à l’exter, souffler, tourner et tout donner sur les derniers tours parce que l’Aprilia a 30 chevaux de plus, il ne repassera pas ! C’était tendu… La perche. Tu l’as ?

Podium !


On commence à ranger, podium, très belle première place de G1tox et déception de PingouiN 22ème au MonstersShow. Les nouvelles motos sur le plateau sont certes tapées jusqu’à l’os mais d’autres ont du réussir à mieux vendre leur monture. C’est le jeu ! Faudra être plus convainquant à Carole ! En course on se classe 9 et 16ème, ce qui donne une très belle 2nde place au général pour G1tox et une 18ème place pour le drôle d’oiseau.
On finit de ranger, on part on roule 30 minutes, le Scenic cale.

Elle est où la panne ?

On s’arrête. Un mécano qui passe par là nous donne un coup de main, Skippy aussi. Fireblade nous attend 40 minutes devant. On débranche le débitmètre, on reprend la route. Arrivés au rond point de Saclay, bruit de crissement de pneu… On s’arrête, on check… La roue droite de la remorque a décidé qu’elle ne voulait pas finir le voyage avec nous. On décharge les motos au milieu de la route, en guise de cric, on se sert d’une guillotine à motards. PingouiN prend le Scenic, part chercher sa remorque.

Installation de la remorque sur son cric
C’est plus sympa en photo qu’à vivre

Pendant ce temps, en essayant de sauver la situation, G1tox pète l’axe de roue. PingouiN revient, on charge les motos et tout le bordel qui ne rentre pas dans le Scenic… Cranb arrive. On est pas trop de 3 pour… monter la remorque sur les tonnelles qui sont déjà elles même sur la galerie… Maman nous bloque une voie de circulation pour que l’on soit en sécurité. On part à Voisins, on descend la remorque du Scenic puis au box de PingouiN… On récupère nos effets personnels éparpillés sur la remorque et dans les voitures… Et on se donne rendez-vous à Carole !


Un grand merci aux familles qui nous soutiennent, au staff de la MonstersRace, aux pilotes qui gardent cette ambiance carrément cool sur piste et à l’apéro, au seul mec qui s’est arrêté nous aider, à Skippy et Matthieu et surtout à Cranb qui avait mieux à faire de sa soirée que de venir nous dépanner !

À USVracing
À FreerideCC
À PartsEurope
À DujardinMotos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.