MonstersRace 2022

En très vite, voici le résumé officiel de la MonstersRace 2022 !

PAU
Jeudi, PingouiN passe chez Cylindre chercher un chasuble pour prêter à un pilote à Pau, puis part chez le Prez pour la nuit. Vendredi matin chargement du 4×4, courses, direction Pau. PingouiN s’est négocié une petite acced-photo, il cherche les spots cool au bord du circuit. La Kawabuza refuse de fonctionner correctement, la RSV de Perch n’aime toujours pas les climats humides. Il y a peu de pilotes mais quand même quelques belles batailles sur la piste. Y a quand même un moment où il y a un orage qui fait qu’en deux minutes le paddock est transformé en pédiluve penché. Dimanche soir, retour, on tracte un peu le van de GuiGui pour soulager le Trafic de Skippy. Dodo chez le Prez puis le PingouiN remonte sur sa banquise. Pour ta soirée diapo : c’est là

Nan mais c’est fiable quand ça fonctionne !

CAROLE
Vendredi matin, PingouiN arrive au Circuit, rejoint le midi par g1tox puis Cranb. Les pilotes roulent, apéro. Samedi matin qualifs, samedi midi g1tox nous abandonne, samedi soir, course. Apéro. Quelques bagarres aussi, ce qui est compliqué à 16 pilotes. Dimaaaaaaaaaaaaaanche course à 18h passé. Là aussi peu de pilotes mais des bastons. L’attente fut longue. g1tox est revenu dans la journée suivi de Cuistot. McCrado sur le parking du brico, les gardiens ne s’attendaient pas à voir des gens débouler avec tables et chaises. Dodo de PingouiN chez g1tox avant de redescendre sur sa banquise. Pour la suite de la soirée diapo, clique.

C’est un peu tricher de faire ça de jour, mais bon…

LE PECH
Vendredi, arrivée des différents convois HomeRiders et invités. Apéro.

Bon, y a la moto rose-violacé de SF-Baroud… Mais tant pis…

Samedi midi, briefing. On entame les runs. Cranb sur son 11, PingouiN sur le 900 de Cranb et g1tox à la prise de vues ! PingouiN donne tout sur les burns !

A une main, trop facile !

Panne d’essence, le 900 cale. Ca ramène de la merde dans les carbus de la moto qui avait déjà peiné à démarrer. Elle broute, ce qui n’aide pas à faire des wheelings (avec une moto qu’on ne connaît pas et quand on sait pas faire, faut être un peu bête). Le 11 tourne bien, Cranb enchaîne ses runs.

Cranb, dans le respect des saintes écritures

Samedi soir, apéro et grosse bidoche (MERCI CHARLIE). Dimanche matin, briefing. Un run d’essai, suivi d’un bye run pour les deux pilotes aux 16èmes de finale. Aux 8èmes, Cranb tombe contre Rémi, un de nos invités (on regrette maintenant) et se fait sortir… PingouiN quant à lui est face à Den, redoutable sur ce genre d’exercice. Ayant peur de faire un rouge il rechope l’embrayage, du coup, le VFR (qu’on avait livré à Den en Xsara en 2017) est loin devant et en 200m rien à faire pour le rattraper… Hop, fin de week-end ! On notera que ces gars n’ont aucune reconnaissance et qu’ils auraient pu nous laisser gagner contre eux… Par politesse on est resté écouter les résultats. En course, Cranb finit 15ème et PingouiN 10, en Show, malgré tous les efforts pour que le CBR soit mal noté, la moto est placée 14ème (désolé pour ceux qui sont derrière) et le GSXR 7ème.

Cranb

Voilà, bisous.

Merci Marion, Matthieu, Yanik. Merci à ceux qui nous encouragent et ceux qui nous supportent (dans les deux sens du terme). Bienvenue aux nouveaux, merci les anciens et à l’année prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.