LE TRAIT 2020

Bon les gars, y a 200 bornes, on doit y être pour 12h. Rendez vous à 8h !? On part, apparemment il a plu… “Nan mais vous inquiétez pas, ça va le faire”…

De SQY à Thoiry, ça va… De Thoiry à Mantes, c’est… Bruineux ! Evidemment personne n’a prévu de vêtements de pluie. On fait le plein à Limay, y a du soleil ! Y a même des endroits où on a des routes sèches. Direction le nord jusqu’à hauteur d’Elbeuf, puis, direction… Elbeuf. Petite pause pour resserrer la poignée des gaz du CBR, direction Le Trait avec traversée de la Seine au Mesnil-sous-Jumièges.

Hop, arrivés sur le site de la fête de la moto. On aide JLCMoto Dujardin Moto et les copains de la Monsters Race à s’installer. On discute avec les copains, on regarde les shows de stunt,

on se promène sur le site, on écoute les concerts et vers 19h, c’est le drame, l’apéro commence ! La nuit tombe, on regarde le show nocturne de Tibo et Cindy

puis on retourne apérotiser, pause bouffe… Faut aimer les burgers cramés ! Vu les conditions sanitaires, il est impossible pour PingouiN de photographier les concerts. Obligation de rester assis et pas de places assises disponibles devant… Au moins il y a du monde pour profiter des concerts ! Du coup, on écoute sagement. Vers la fin de l’apéro on se couche.

Réveil plus ou moins difficile pour certains, on prend un petit déjeuner… Le temps de finir, c’est l’heure de l’apéro puis du repas, bah pas top non plus l’américain au pain pas cuit et les frites quasi frites… Le temps de laisser passer une aversounette qui met Cranb en condition, on se met en route pendant un show de Tibo et Cindy pour que PingouiN ne soit pas tenté d’aller shooter dans l’enclos.

On prend le bac à Duclair, on prend une route pleine de mousse et il y a même de l’herbe qui pousse par endroits, on traverse Elbeuf puis on trace tout droit vers SQY. On croise de beaux paysages et à un moment on fait moto balais d’une course cycliste.

On se sépare d’eux, pause pipi à Septeuil, plein à Pontchartrain. Dans l’interfile sous la pluie PingouiN fait coucou à ses deux compagnons qui continuent… On se serait cru dans Fast&Furious, c’était beau putain ! Voilà, c’est la fin. Encore une fois, on te met le trajet si ça peut te donner une idée de balade à faire.
Un grand merci à Doudou et Lopette de chez Dujardin Moto et JLCMoto pour l’accueil et merci Laurent et le motoclub pour l’orga et d’avoir accrédité PingouiN et lui avoir permis d’aller au plus près des stunters !

On t’invite évidemment à aller voir l’album facebook sur notre page, où il y a tout plein de photos !

LE GROS RT VINVIN

Samedi matin, rendez vous à Barbizon pour un café. Le gros de la troupe arrive à l’heure. Tout le monde en a chié à faire ses sacs sauf PingouiN qui a trouvé de la place pour prendre son rhume…

Barbizon

On décolle direction Parray le Monial. Pause midi au bord du Canal du Nivernais, fait chaud ! On enchaîne, et là, plouf, on se baigne au Lac des Settons.

Lac des Settons

La route devient plus sympa, il y a quelques virages ! Au camping, un groupe part faire des courses, le reste monte les tentes.

Parray

Apéro (oui, je sais, tu l’attendais !), pâtes au réchaud, à 22h on s’éloigne le plus possible de l’emplacement d’à côté parce qu’on a bien compris que sinon on allait faire chier ! Bon les gars il reste à peine deux verres, vous allez la plier cette bouteille de rhum !

Dimanche matin, on se lève et on se bouscule, comme d’habitude. Ah non. On petit déjeune, on range le camp, charge les motos… Bah, il est où Rody ? “BEEEUUUUUUAAAARRRRRGGGGGHHHHH”, ah bah apparemment il a bu le verre de trop ! Au moment de partir, Rody s’aperçoit qu’il a oublié de prendre un t-shirt… Obligé de tout défaire pour en choper un… Une fois réellement prêts, courses pour midi et soir, hydratation de nos montures et roule… Tout droit. Tout droit. Tout droit, direction Montélimar. On croise quelques virages, on chope un bon spot en bord de Loire pour le midi.

Loire

Après, la traversée de l’Ardèche nous offre plein de virages ! Enfin ! On arrive à Poët Laval, et là, surprise ! Max est arrivé… Avec son trail ? Non. Avec son café racer ? Non. Avec sa sportive ? Non. Avec la seconde meule de Clément ? Oui ! Piscine, apéro, raviolis, dodo.

Poët

Lundi matin, un groupe part chercher des plaquettes pour le SV et des tabourets pour nos culs de vieux pendant que les autres font les courses du midi. Du coup, on a des tabourets mais pas de plaquettes… On part se mange du col, du col, du col et du col. Le seul problème c’est que dans le sud, les gens sont tellement fans de graviers qu’ils en mettent plein les routes ! C’est con, parce que c’est hyper beau et on ne peut pas profiter…

Mis à part quelques pleins d’huile du SV, et quelques groooooosses arsouilles, juste un câble d’embrayage à changer sur le Seven en tapant la causette avec un allemand en Kawa voyageant en solo.

On rentre au camping et… Roulement de tambour… Apéro !

Mardi, oui, le matin, on range le campement et on s’étonne de pouvoir transporter tous les trucs qu’on a acheté en plus… On s’arrête chez Dafy Montelimar pour choper et monter des plaquettes pour le SV de Rody.

On part direction la Lozère. Une mauvaise nouvelle impacte un membre du groupe. On s’arrête, coincidence, il est l’heure de manger, on a la chance d’être à côté d’un resto (Hôtel Restaurant des Cévennes) somme toute correct. On continue la route et on s’échoue au bord du lac du Barrage de Naussac après avoir vu de jolies ruines de châteaux, avoir parcouru quelques kilomètres de piste et croisé des vaches !

Tu savais toi que quand t’emmènes tes deux motos en roadtrip, c’est un coup à les voir toutes les deux par terre, au pif, en faisant le con sur le parking du intermarché de Langogne !? Pour fêter ça, apéro !

Mercredi, après une nuit fraîche, on range le campement. On commence la journée par une session trail, et direction la région de Laguiole. On arrive au camping qui nous envoie dans un autre camping. On se pointe et devient l’attraction de toute la population. En route, PingouiN s’est fait plaisir à faire découvrir les lieux de ses vacances aux copains et en profite pour se faire piquer par une guêpe entrée dans la manche du blouson… La pharmacienne nous explique que l’aspi-venin ça s’utilise tout de suite… Bah oui, mais t’étais fermée… Ah bah oui… Mécanique sur les meules, une fourche par ci, un étrier de frein par là, glande et go apéro à Laguiole… Du coup, tu savais que les mecs kiffaient de ouf les graviers ? Quasi 20 minutes dedans… Et on est pas en trails nous… Apéro (tiens !?), resto et retour dans la nuit (avec le passage gravier) avec moins de feux que de meules… Là, t’arrives à 23h30 au camping et tu tombes sur 4 trailistes qui font plus de bruit que notre groupe de 8… C’est raté pour notre titre de beaufs du camping ce soir… et t’essayes de dormir parce que demain on ramène Clément à Clermont-Ferrand…

Jeudi, on part direction Clermont Ferrand, une boucle de 350 kilomètres nous attend. Récupérer Sim sur la route, monter à Charade et redescendre via l’Auvergne. Max copie PingouiN et se fait piquer à travers le pantalon…

A poil sur le bord de la route ! A un moment, Après une belle arsouille, PingouiN part seul chercher Sim pendant que Rody et Max trouvent un garage qui nous donnera rondelles et écrous pour le SR…

Il est temps de faire les courses du midi… G1tox nous trouve un spot au bord d’une rivière.

Clément nous quitte… On refait un roadbook un peu plus court que prévu ; On vise l’Auvergne, jusqu’à une chute de Max… Une vis désserrée l’empêche de tourner à droite… Malheureusement, à un moment on a croisé un virage à droite… Sim part à la recherche de liquide de frein en vue d’une purge sur le bord de la route. Un garage sympa nous prête un bidon dont on ne se servira finalement pas… On redécolle après avoir encore raccourci le roadbook, jusqu’à ce que la patte de support de “silencieux” du SR lâche.

Heureusement, Alex et PingouiN trouvent un serrurier à 200m qui nous fait une soudure aux petits oignons ! On abandonne tous projets de baignade lorsque que le SR reperd son axe moteur… Un groupe courses, un groupe réparation, et on enchaîne sur un apéro une fois tous réunis !

Vendredi réveil difficile pour certains, on remballe le campement, on dit bisous aux voisins, on attend le SR, on fait demi tour, on cherche pourquoi le SR ne démarre pas, le SR démarre, on dit bisous aux voisins et direction le barrage de La Selves. On a “enfin” la canicule annoncée depuis samedi dernier… Et on est content de pas l’avoir eu avant ! On cherche un spot pour manger proche du Lac de Maury, les magasins autour de nous fermant tôt, on se remet en route pour avancer vers Villefranche sur Rouergue.

On se pose dans le Lot à Estaing. On mange le cul dans l’eau, on part faire le plein des meules, encore un soucis d’axe moteur sur le SR. Une équipe cherche un garage, une de la bouffe et la dernière un lieu pour dormir.

Il commence à se faire tard, quasi 80km de la zone prévisionnelle… Du coup, on se rabat sur un camping, pas le temps de chercher un bivouac. Après des graviers, on arrive au Camping de La Caze à La Bastide L’Evêque… C’est tellement ouf ! Excellent accueil, le couple a les bras grands ouverts, quel endroit excellent ! Une fois sur place, y en a quand même quatre qui partent chercher la sacoche latérale de la HD…

Pendant ce temps, on commence l’apéro. Vu les températures annoncées et celles vécues dans la journée, on se tente une nuit sans avoir monté les… tentes. Du coup, la HD revient avec sa sacoche mais sans les bières qui s’y trouvaient. Le camping fait la pression à 1,5€, en attendant le refroidissement du punch, on ne se laisse donc pas abattre ! On enchaîne avec une nuit à la belle étoile à 5 mètres des vaches, tout à l’heure départ à 9h !

Samedi, 8h, G1tox part en direction de Pau pour un mariage. 10h10 nous partons en direction des Millevaches pour dormir chez les parents de Rody… A Tulle, Sim nous quitte… Trop de virages, il préfère prendre l’autoroute, ça va mieux à sa Harley. Max se fait piquer 5 fois par une guêpe, sur le ventre… Il fait tout pour nous ralentir ! Nous arrivons et nous profitons d’un bon repas puis du jardin pour une grosse sieste !

Un petit tour dans la rivière et c’est l’heure de l’apéro ! On ne veille pas tard car on vise un départ à la fraîche pour éviter un peu la canicule…

Dimanche, 8h, tout le monde est prêt, on décolle, même si certains essayent de nous retarder en nous proposant un café. Plein des meules, routes passables, plein des bonshommes, routes passables, plein des meules, routes chiantes, plein des bonshommes, routes de merde ! Tu savais toi qu’au Pechereau, il y a des avions qui squattent la piste de drag ??? A Dourdan Rémi, Alex et l’écrou de colone du SR nous quittent, puis PingouiN à StQ, séparation des trois derniers à Versailles…

On va sûrement rêver de virages, de graviers, de jolies vallées et montagnes, de graviers, d’arsouilles avec les potes, de pannes en plein soleil et de graviers pendant un bon moment, mais c’est ça qu’on aime !

LES TRUCS EN PLUS !
Si tu veux suivre nos traces réelles y a les Roadbooks de dispo !
Notre premier jour !
Notre second
Le troiz
Le quaquatrième
La cinq
Le 6 avec les galères
Le sept (2 table)
Le 8 pas américain
Le n’œuf sur le plat
En bonus, le 6 qu’on aurait dû faire sans les pannes et chutes : CLIQUE !
Et bien sûr les photos qu’on a pas intégré dans l’article :

RT 2k19

– Les gars, vu qu’on est pas nombreux, on se casse chez ma grand mère dans les Alpes ?

– Euh mais début mai, il y a de la neige, non !?

– T’inquiète, on est laaaaaaaaarge !
Continue reading “RT 2k19”